h1

L’influence des think tanks

11 avril 2012

une vision tronquée du monde par les think tanks inlfuents
Les think tanks sont des laboratoires d’idées. Considérés comme des sources d’expertise fiable et sans esprit partisan, ils sont les instruments d’une stratégie subtile de communication d’influence.

Une influence réussie sur le monde politico-médiatique

Tous les élément-clés de l’influence y sont : l’autorité, la confiance et la notoriété. Les politiciens les citent très souvent en référence pour donner de la légitimité à leurs propos. Les médias aussi. Ils font référence. Les partis politiques sont très réceptifs à leurs idées.

Roger Lenglet et Olivier Vilain, auteurs de « Un pouvoir sous influence », prennent comme critère d’influence, le nombre de fois où les think tanks sont cités par les Parlementaires et dans les médias: les plus influents en France seraient Terra Nova, l’Institut Montaigne et l’AFEP.

Une fausse expertise qui se fait passer pour une vraie

Ils sont financés par des multinationales. Comme on ne mord pas la main qui nous nourrit, ils ne peuvent pas produire des études vraiment indépendantes.

D’après Roger Lenglet et Olivier Vilain, leurs analyses sont superficielles et médiocres. Les membres des think tanks sont tous issus de formations prestigieuses: professeurs des Universités, enseignants des Grandes Ecoles, chercheurs… Les sujets abordés sont d’une telle complexité que très peu de journalistes vérifient la qualité de leurs analyses (par manque de temps, ou par révérence).

La fabrique des faux clivages, des fausses évidences et des tabous

Les thèses défendues par de véritables experts qui ont prouvé leur clairvoyance ne font l’objet de débats que sur le Web et sont tout simplement passées sous silence par les think tanks les plus influents.

Bizarrement tous les think tanks dits influents, qu’ils soient de droite ou de gauche, considèrent la nécessité de diminuer les dépenses publiques comme une évidence indiscutable. Ils rejettent tous l’idée d’un protectionnisme, l’assimilant à de l’isolationnisme. Quant à l’interdiction de certains produits financiers spéculatifs et dangereux, cette idée-là est tout simplement un tabou…

On ne s’en étonnera pas quand on sait que 40% de leur financement provient des banques et des assureurs… Le reste des financements provient d’autres multinationales qui ont largement profité de la mondialisation…

Nous avons là le parfait exemple d’une stratégie subtile d’encadrement de l’opinion en vue de protéger des intérêts particuliers. Cependant cette stratégie a ses limites…

Les limites de leur influence

A quoi sert-il d’influencer des médias qui n’ont plus de prise sur la population ?

Les médias grand public ne reflètent plus l’opinion publique. On le sait depuis le référendum de 2005. Alors que les grands médias étaient unanimement favorables au nouveau Traité, 54% des Français ont voté contre.

Malgré leur omniprésence dans les médias dominants, la vision du monde qu’ils s’efforcent de faire adopter, ne rencontre pas l’adhésion de la population française. Leur action est-elle trop récente pour porter ses fruits ? Ou s’agit-il d’une résistance plus profonde ?

Quand l’influence se heurte à la réalité

L’influence ne modifie pas la perception du réel. Elle peut amener un groupe à accepter cette réalité, à s’y conformer, s’y adapter ou à s’y résigner. Autrement dit, la population sent confusément qu’un faux choix électoral lui est proposé.

La réussite de cette stratégie est d’insuffler dans l’esprit de la population un sentiment d’impuissance, de peur et/ou de résignation. Mais parfois des soubresauts de colère peuvent éclater… de manière totalement imprévisible, et faire exploser toutes les peurs et les inhibitions.

A lire aussi cet article très complet:
L’influence des think tanks
« Un pouvoir sous influence » de Roger Lenglet et Olivier Vilain, Editions Armand Colin
Et aussi: Think Tank et influence de François Bernard Huyghe

Publicités

5 commentaires

  1. Bravo Bénédicte! Mais peut-être ne faut-il pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Il existe des groupes informels, non financés puisque ne coutant presque rien, qui, qu’on les nomment ou pas think tank, essayent de prendre un peu de recul sur le changement de société que nous vivons. Évidemment,on ne les cite pas dans les médias mais on les lit dans les comités directeurs. On a l’impression que les médias sont destinés au divertissement et au jeu. Alors si un think tank écrit une analyse pertinente, mais forcément ennuyeuse, nul n’en parlera. Alors qu’une analyse croustillante d’un think tank connu est toujours délicieuse (et en plus, ça fait sérieux;-)


    • Tout à fait d’accord Luc.
      Je ne fais pas d’amalgame, je déplore simplement que certains grands groupes instrumentalisent certains intellectuels ou experts dans le but de protéger leurs intérêts. Souvent leurs travaux sont simplifiés à outrance pour servir de slogans et passer dans les médias mainstream… Bien sûr cette stratégie est légitime.
      Ils protègent leurs intérêts. Mais le problème et
      en fait, ce que je déplore, c’est que nous n’ayons pas un vrai choix.


  2. Je pense que tu as le choix. Je prends systématiquement comme source des ressources publiées à l’étranger pour analyser et comprendre les enejux. Elles complètent bien cep que tu trouves en France en te permettant de changer de prisme. Mais sur le fond, je concède que leur lecture est assez décevante. D’un autre côté, va sur les rapports parlementaires, les administrateurs qui les rédigent ne sont pas non plus tous brillants…


    • Justement ! Les parlementaires sont sous l’influence des think tanks qu’ils prennent pour de vrais experts. Voilà pourquoi ils sont peu brillants…


  3. […] sur les luttes d'influence et les rapports de force sur le Web et ailleurs « L’influence des think tanks Dissonance cognitive et déni de réalité 26 avril […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :