h1

Le mécanisme de l’influence (3/4): les croyances collectives

7 juillet 2010

Influence et croyances collectives

Pressentir l'évolution des croyances collectives

Comment et pourquoi le groupe reconnaît une autorité à certains de ses membres ? Le groupe donne sa confiance à ceux qui correspondent à ses représentations imaginaires.

Les stratégies d’influence qui utilisent les croyances collectives

Il y a dans l’esprit des gens, une image abstraite de l’autorité. Il suffit de l’incarner, c’est-à-dire de la donner à voir sous une forme concrète et bien vivante. Autrement dit, vous rassurez votre interlocuteur si vous lui présentez une image conforme à l’idée qu’il se fait de la fonction que vous visez ou que vous occupez. Ce qui revient à respecter les croyances et les imaginaires collectifs. Qu’il s’agisse d’un emploi, d’un mandat politique, ou d’une autre fonction sociale, les capacités de la personne à appréhender le réel et les faits (compétences techniques, rationnelles) comptent moins que ses aptitudes à gérer les représentations collectives.

Si dans sa représentation imaginaire, un groupe croit en l’importance de certains diplômes qu’il considère comme prestigieux, alors il choisira pour le diriger les détenteurs de ces diplômes. Et de fait, l’université qui délivre ces diplômes exercera une influence importante au sein du groupe. Son système de valeurs et ses critères sont ceux du groupe. Donc ce système fonctionne en cohérence avec lui-même si bien qu’il n’est jamais questionné par ceux qui en font partie….

L’influence via la confiance collective

Le groupe a besoin d’être rassuré. Les gens veulent s’assurer que la confiance qu’ils accordent à certaines personnes n’est pas usurpée. Comme ils n’ont aucun moyen de le vérifier rationnellement, ils se fient à leurs représentations collectives jamais mises en doute. La boucle est bouclée. Tout est cohérent dans leur esprit. Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter.

Dans un univers de fausses croyances, la compétence du leader est de gérer ces représentations erronées et non d’éclairer les membres du groupe. Si vous vous représentez dans votre esprit l’image d’un leader pédagogue éclairant les masses, alors vous voterez pour le candidat qui incarnera cette image. Mais dans les faits, puisqu’il est impossible d’approcher cette personne et de la connaître, vous votez pour une image, non pour une personne.

La confiance collective va à ceux qui confortent le groupe dans ses croyances
Le doute provoque un inconfort psychologique. Tout discours qui va à l’encontre des croyances collectives crée de la dissonance cognitive et donc de la méfiance. A partir de ce moment, la confiance disparaît et l’influence n’est plus possible.

Imaginons un scientifique qui découvre une réalité qui va à l’encontre des croyances collectives. Il provoque de la méfiance et personne n’adhèrera à ses théories. Donc il n’aura aucune influence sur ce groupe, alors qu’il a peut-être raison. Si, comme Galilée, il découvre une réalité que le groupe n’est pas prêt à accepter, il va au devant d’une marginalisation sociale. De nos jours, il sera considéré au mieux comme un farfelu, au pire comme un charlatan… Mais de toute façon, il aura beaucoup de difficultés à trouver des financements pour poursuivre ses recherches…

La confiance et l’autorité sont intrinsèquement liées aux représentations et aux croyances collectives. En satisfaisant les critères requis par la croyance collective, et en confortant le groupe dans ses croyances, une minorité exerce une influence déterminante.

Lire aussi dans la série « Le mécanisme de l’influence »
(1/4) Pas d’influence sans confiance
(2/4) Influence et autorité
(4/4) L’influence du groupe sur l’individu
La synthèse

7 commentaires

  1. […] conserve son influence Le rêve américain, dissonance cognitive et violence symbolique Lire aussi: Influence et croyances collectives Le mécanisme de la perte d’influence tweetmeme_url = […]


  2. […] que nous nous faisons du monde. A cela s’ajoute le fait que nous détestons renoncer à nos croyances et cherchons à tout prix à les conforter, et nos élites (nous les avons choisies dans ce but…) […]


  3. […] ils transforment des exceptions en norme. Ils exercent une influence fondatrice en renforçant les croyances collectives qui soudent les relations sociales. Et voilà comment on transforme un mythe en réalité […]


  4. […] (1/4) La clé de l’influence, c’est la confiance (2/4) Influence et autorité (3/4) Influence et croyances collectives (4/4) L’influence du groupe sur l’individu La synthèse Lire aussi sur la manipulation: […]


  5. […] force sur le Web et ailleurs « 4 conseils pour ceux qui sont moches et sans charisme Le mécanisme de l’influence (3/4): les croyances collectives » Le mécanisme de l’influence (2/4): l’autorité 4 juillet 2010 L'autorité […]


  6. […] aussi: Influence et dissonance cognitive, comment ça marche Le mécanisme de l’influence: les croyances collectives et tous les articles de la catégorie Dissonance […]


  7. […] Article proposé et republié en exclusivité sur ILikePM.com par Bénédicte Kibler depuis son blog […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :